Chaussures Scarpa Triolet Pro GTX

Ajouté le 18/08/12 par Gros Minet

 

Les Scarpa Triolet Pro GTX sont un modèle classique chez Scarpa, adaptées à la montagne estivale en neige ou en rocher. C'est le modèle le plus vendu chez le fabricant italien en chaussure d'alpinisme, du fait de leur polyvalence. Petit test.

 

Ce qu'en dit le fabricant

Chaussure légère pour les ascensions rapides. Sa construction et son design innovants lui offre performance, durabilité et confort. 

 

  • Dessus cuir de 2.8mm.
  • Membrane Gore-Tex respirante et imperméable.
  • Semelle Vibram Mulaz.
  • Poids : 820g l'unité en 42.
  • Tarif : 250€.

 

Chaussure polyvalente et légère, la Triolet est le best-seller de Scarpa.
Chaussure polyvalente et légère, la Triolet est le best-seller de Scarpa.

En détail

La Triolet dispose d'une conception très polyvalente : la membrane Gore-Tex lui permet d'être imperméable et respirante. Le pare-pierre totalement enveloppant la protège du contact rude du rocher. L'intersemelle avec ses parties amortissantes sont là pour le confort, pour limiter l'impact sur les talons. Les oeillets autobloquants au milieu du laçage permettent de régler la tension et le volume du haut et du bas de la chaussure, séparemment. La malléole très souple est là pour permettre une grande liberté de mouvement au niveau des chevilles, bonne idée pour faciliter la grimpe. La semelle Vibram Mulaz, que l'on retrouve sur de nombreuses chaussures d'approche et d'alpinisme rocheux, dispose d'une zone lisse sur l'avant, pour permettre les adhérences en dalle. L'avant de la chaussure est rigidifié pour permettre les appuis francs sur le caillou.

Ces chaussures sont plus souples que le modèle d'alpinisme technique de chez Scarpa, les Jorasses. Elles sont compatibles avec les crampons semi-automatique, mais pas les tout automatiques : cela permet de garder l'avant de la chaussure plus proche du pied. La souplesse relative de la semelle permet également un meilleur confort et déroulé de pied.

 

Le pare-pierre est en parfait état après une vingtaine de sortie. La semelle très fine est déjà bien usée.
Le pare-pierre est en parfait état après une vingtaine de sortie. La semelle très fine est déjà bien usée.

Sur le terrain

Pesée à 1800g la paire en 43 1/2, les Triolet sont plus lourdes que leur équivalent chez LaSportiva, les Trango. Leur construction est cependant plus robuste, et la thermicité des Triolet permet d'envisager des sorties assez fraiches (j'ai pu monter à 4800m avec, en été mais par -15° tout de même). 

En rocher, la semelle assez rigide permet de charger de petites prises en confiance, et la "climbing zone" à l'avant de la semelle permet des adhérences correctes sur dalle (on est quand même moins en confiance qu'en chausson). Le talon est limité en mouvement par rapport à des basses d'approche, mais c'est quand même bien mieux que des coques plastiques !

Sur glacier, les Triolets neuves sont très bien, assez chaudes et étanches, mais au bout d'un moment, le cuir type nubuck s'imprègne d'eau, et la chaussure devient humide. Il conviendra d'utiliser une cire spéciale cuir membranée, pour conserver une bonne imperméabilité aux chaussures. J'ai utilisé un produit en bombe sans grand succès, une crème liquide sera mieux adaptée, avec un minimum d'entretien les pieds restent au sec toute la journée sans soucis.

Le pare-pierre intégrale est très robuste, aucun décollement à signaler, et le cuir nubuck est très bien protégé ainsi. 

 

Ce soufflet en cordura permet une bonne souplesse latérale de la chaussure.
Ce soufflet en cordura permet une bonne souplesse latérale de la chaussure.

La semelle très fine s'use modérément, rien de dramatique, mais une utilisation intensive imposera un ressemelage assez rapidement. C'est le lot de toutes ces chaussures légères, et c'est un choix qu'il faut faire au moment de l'achat : le caoutchouc de la semelle n'est pas trop tendre, mais son épaisseur est faible.

Le volume des Triolet est parmis les plus larges du marché, cette chaussure sera en cela très adaptée aux pieds larges et carré, l'avant de la chaussure étant rond. La place laissé aux orteils est généreuse. Cela ne nuit pas vraiment en grimpe, et permet de les bouger pour les réchauffer. On est assez éloigné des Trango au niveau du chaussant donc, avec un volume général adapté aux pieds forts et larges. 

Le système de laçage se révèle solide à l'usage, aucun soucis d'oeillet ou de serrage.

La qualité Scarpa est dans l'ensemble très convaincante, l'usure modérée et la solidité d'ensemble de ces chaussures m'ont totalement satisfait.

 

Les semelles Vibram Mulaz sont agréables sur rocher, mais plutôt fines. La "climbing zone" sur l'avant permet de grimper sereinement.
Les semelles Vibram Mulaz sont agréables sur rocher, mais plutôt fines. La "climbing zone" sur l'avant permet de grimper sereinement.

Bilan

La Triolet est idéale dans de nombreux registres : assez chaude pour supporter des conditions fraiches, suffisamment étanche (avec un entretien régulier) pour la marche sur neige, dôtée d'une semelle parfaite en rocher, la solidité de la chaussure est convaincante, grâce au cuir solide et au pare-pierre enveloppant.

 

Les + :

  • Chaussures légères, 1800g en 43 1/2.
  • Bonne adhérence sur le rocher.
  • Bonne souplesse au niveau de la cheville.
  • Thermicité suffisante pour les sorties estivales raisonnables en haute montagne.
  • Cuir et pare-pierre solides.
  • Amorti et confort satisfaisant.

 

Les - :

  • Entretien régulier nécessaire pour assurer une bonne imperméabilité.
  • Semelle très fine.

 

écrire commentaire

Commentaires: 1

  • #1

    JS (mercredi, 11 septembre 2013 14:46)

    Je confirme :
    Accroche, maintien et confort sont ses points forts.
    Par contre la semelle d'origine s'use vraiment prématurément et l'imperméabilité de la membrane Gore Tex laisse à désirer malgré un entretien régulier avec de la crème Nikwax préconisée par Scarpa.
    Conclusion : bien mais peu mieux faire :-)
    J'en reste néanmoins, à ce jour, assez satisfait.

  • loading